Les chemins de randonnées

La voie Claude Lemesle :

Cette liaison aménagée a été réalisée en utilisant l’infrastructure de l’ancienne voie ferrée Barentin Caudebec.

Elle a vu le jour en 2014 sur Barentin puis a été prolongée en 2018 sur Pavilly et Villers-Ecalles.

Elle représente aujourd’hui 6 kilomètres aménagés et sécurisés qui traversent notre vallée urbanisée en logeant ponctuellement l’Austreberthe.

C’est un espace calme, reposant et bucolique où il fait bon se promener.

Prolongement vers Duclair :

Nous sommes engagés au côté de la Métropole Rouen Normandie dans le raccordement de la voie Claude Lemesle, à celle qui longe la Seine à Duclair.

Ce projet devrait être réalisé en 2024 ou 2025 et nécessite une extension de 400 m sur notre territoire pour raccorder les itinéraires. La convention de financement a été signée et les négociations sont en cours avec la SNCF pour transférer les terrains.

Cet aménagement aura le même profil que la voie de Duclair soit une largeur de 3 mètres en enrobés pour le confort des trottinettes et des rollers.

Chemins de randonnée :

Caux-Austreberthe a souhaité donner la possibilité de rejoindre chacune de ses communes en empruntant des chemins de randonnée.

C’est aujourd’hui chose faite avec 2 itinéraires en boucle de 25 km chacun et qui ont comme point de départ et de convergence la voie verte.

L’itinéraire des « sources de l’Austreberthe et du Saffimbec » au Nord vous permettra au départ de Pavilly, de rejoindre Goupillières, puis Sainte Austreberthe, Emanville avant de revenir en traversant Limésy.

Le second itinéraires « plateaux et vallée de l4austreberthe » vous conduira à partir de Pavilly ou Barentin vers Bouville, Blacqueville, et Villers-Ecalles sur encore plus de chemins à la découverte de notre beau patrimoine normand.

Des boucles locales :

Ce dernier projet est encore à l’étude il comprendra dans un premier temps 6 boucles de 10km autour d’un ou deux de nos villages. Il s’appuiera sur les aménagements précédents et permettra d’ancrer encore plus la pratique de la randonnée. Il offrira des efforts plus réduits et plus locaux pour valoriser chacun des éléments de notre patrimoine.

Revenir en haut de page